Logo localflavors

Tendances alimentaires : le contenu de nos assiettes en 2017

Category flavors invert
Tendances alimentaires : le contenu de nos assiettes en 2017

L'alimentation est bel et bien un style de vie : elle aussi se plie aux tendances de la mode en constante évolution.Nouvelles saveurs, localisme virulent, zéro gâchis : ce qu'on va nous servir en 2017.

Sous nos latitudes, il y bien longtemps que manger ne sert plus seulement à l'apport nutritionnel. Au contraire, les préférences culinaires de tout un chacun sont pour beaucoup une véritable profession de foi – fidèle à la devise « je mange, donc je suis ». Les chercheurs en tendances alimentaires, les gourmets et les cuisiniers amateurs sont en majorité d'accord sur ce qui sera au goût du jour en 2017:

Nouvelles saveurs ou explosion des arômes

La nutritionniste et chercheuse en tendances alimentaires Hanni Rützler est l'auteur de nombreux livres autour du thème Future Food (l'alimentation de l'avenir) et publie un rapport annuel en la matière. Pour 2017, l'experte prévoit entre autres une grande percée du thème « New Flavouring » (les nouvelles saveurs) : selon Hanni Rützler on n'a jamais investi autant d'énergie dans la redécouverte de saveurs oubliées ou dans le développement de nouveaux arômes et aromatisants que de nos jours. Le rapport montre que tant les producteurs, les cuisiniers et les consommateurs s'intéressent fortement aux nouvelles matières premières ou aux nouveaux ingrédients. En 2017, pour être tendance, osez les expériences.

Le convenience 3.0 ou des restaurants sans convives

Se faire livrer une pizza, c'est d'un plouc ! Aujourd'hui, tout client qui se respecte fait plutôt venir chez lui les ingrédients pesés au gramme près accompagnés de la recette pour cuisiner lui-même son plat, ou mieux encore, le menu étoilé mitonné par un grand chef. Le marché des traiteurs et services de livraison imagine constamment de nouveaux concepts pour satisfaire la demande et livrer une alimentation saine et fraîche. Certain restaurants en sont arrivés à miser uniquement sur les services de livraison.

Pâtes low carb et nouilles de légumes

Les glucides ont la vie dure actuellement : accusés de faire grossir, ils sont largement rayés de la carte. Si vous voulez une alimentation pauvre en glucides et/ou sans gluten, sans pour autant renoncer aux pâtes, vous disposez de plus en plus d'options : dans la cuisine moderne, les pâtes ne sont plus faites de blé mais de quinoa, de lentilles, de fèves edamame ou de pois chiches. Elles peuvent aussi être remplacées par des tortillons de légumes.

Spaghettis de courgettes Aglio Olio

Recette pour 1 portion

  • 1 courgette
  • 1 petit piment rouge
  • 1 gousse d'ail
  • 1 c à s d'huile d'olive
  • 2 c à s de parmesan, râpé ou coupé en fines lanières
  • basilic frais, grossièrement haché
  1. Couper la courgette en fines lamelles avec un coupe-julienne ou un économe.
  2. Hacher finement l'ail et le piment. Faire chauffer l'huile d'olive dans une poêle, y faire revenir rapidement les dés d'ail et de piment.
  3. Ajouter les spaghettis de courgette et les faire revenir avec l'ail et le piment pendant 1 à 2 minutes, assaisonner avec du sel et du poivre.
  4. Servir avec le parmesan et le basilic. 

Localisme virulent : lorsque le régionalisme ne suffit plus

Hanni Rützler du « deutsches Zukunftsinstitut » (institut allemand de l'avenir) indique dans son « Food Report 2017 » que la tendance aux ingrédients régionaux va continuer à s'accentuer. Le produit doit pousser le plus près possible de la cuisinière – c'est ce que Mme Rützler qualifie de « localisme virulent ». Certains grands restaurant ont déjà repris cette tendance et cultivent leur verdure sur place, dans l'établissement.

Quelles jolies couleurs !

Un chou-fleur doit-il nécessairement être blanc, une  pomme de terre, marron ou le maïs, jaune ? Bien sûr que non ! La tendance est aux légumes cultivés sur la base de variétés anciennes, presque oubliées, et qui confèrent aux produits classiques des notes rafraîchissantes par leur couleur et leur goût. Ne soyez donc pas surpris de voir atterrir, de temps à autres, du chou-fleur violet, du maïs rouge ou des asperges pourpres dans votre assiette.

Le jaque, c'est le poulet d'aujourd'hui

À l'heure où l'alimentation végane compte de plus en plus d'adeptes, le jaque offre d'intéressantes possibilités à ceux qui ont toujours eu du mal à s'accommoder des substituts de la viande, ou même de renoncer complètement aux Burger juteux. Le fruit brésilien, qui peut mesurer jusqu'à un mètre de long et peser dix kilos, est sur le point de supplanter le tofu en tant que substitut de la viande. La consistance de la pulpe du fruit pas encore mûr ressemble à la chair de poulet ou de porc, et on peut tout aussi bien le cuire au four, au gril ou à la vapeur. La pulpe convient à la préparation de currys végétaliens, aux plats préparés dans un wok ou comme garniture de hamburger. 

Pulpe de jaque pour burger, wrap et kebab

Recette pour 4 burger

  • un jaque vert (trouvé à l'épicerie asiatique, par ex.) ou une boîte de jaques jeunes, verts en eau salée (sans sirop !)
  • 2 c à s d'huile d'olive
  • 1 oignon
  • 3 gousses d'ail
  • 4 petits pains à burger
  • mélange d'épices au choix : par ex. sel, poivre, paprika, piment
  • sauce BBQ
  • légumes au choix : par ex. feuilles de salade, concombre, tomate
  1. Rincer les morceaux de jaque et bien les égoutter.
  2. Mettre les épices dans un saladier, y ajouter les morceaux de jaque et tout bien mélanger.
  3. Couper l'oignon en deux puis en fines tranches
  4. Mettre l'huile dans une poêle, faire caraméliser l'oignon à feu doux pendant environ 4 minutes.
  5. Hacher finement l'ail, l'ajouter dans la poêle avec les morceaux de jaque et les faire sauter à feu vif pendant environ 5 minutes.
  6. À l'aide de deux fourchettes, séparer les fibres du jaque, la consistance est à mi-chemin entre celle du porc et du poulet.
  7. Passer les petits pains de burger sous le gril du four ou au grille-pain, y déposer une feuille de salade ou des tranches de concombre.
  8. Mettre les fibres de la pulpe sur les petits pains et assaisonner au choix avec de la sauce BBQ, de la moutarde ou du ketchup.

Selon les experts en alimentation, cette année, la choucroute ainsi que les cuisines portugaise et japonaise seront au goût du jour. Les algues, la cuisine ayurvéda, le Street Food (aliments de la rue) et les Detox-Drinks (boissons désintoxiquantes) restent hype. En outre, les stars américaines continueront de miser sur le bouillon d'os, que certaines boivent au petit déjeuner, au lieu de café. Pourquoi pas ?

Il y a une autre tendance alimentaire qui nous réjouit tout particulièrement :

De la feuille à la racine, du groin à la queue, zéro gâchis

Au lieu de n'utiliser que les meilleurs morceaux des bêtes abattues, il est de bon ton de préparer aussi les abats et d'utiliser les parties les plus communes de l'animal dans la charcuterie ou les ragoûts. L'abattage durable et la consommation de l'animal dans son intégralité sont à l'ordre du jour. Il en va de même pour les légumes : par exemple, le nouveau livre de cuisine intitulé Leaf to root (de la feuille à la racine) montre comment préparer des plats succulents à base de fanes de carottes, de peau de melon ou de feuilles de haricots, qui sont normalement jetés.

Des initiatives telles que Culinary Misfits (marginaux culinaires) et Foodsharing (partager les aliments) misent sur la récupération au lieu du gaspillage : la première s'investit pour que les fruits et légumes non conformes aux normes commerciales ne soient plus tout simplement jetées, la seconde incite les particuliers et les supermarchés à ne pas jeter les surplus de produits alimentaires, mais à les faire parvenir aux personnes dans le besoin.

Il s'agit là de trois tendances parfaitement pertinentes, sachant que sur les quatre milliards de tonnes d'aliments produits annuellement autour du globe, 1,3 milliards de tonnes vont à la poubelle, alors que 795 millions d'êtres humains souffrent de la faim dans le monde.

Ainsi, en 2017, non seulement le plaisir d'expérimenter et l'alimentation saine sont au programme, mais aussi, et de plus en plus, une conscience tranquille. Bon appétit à tous ! 

Ceci peut également vous intéresser :